Vous êtes en cours de rénovation ? Vous souhaitez réduire l’encadrement de votre fenêtre ? C’est une excellente idée afin d’améliorer votre logement en créant une symétrie avec une autre ouverture ou en rééquilibrant une façade. Pourtant, cette opération ne doit pas se faire n’importe comment. Effectivement, cela implique de grands travaux et d’une compétence en la matière. Ainsi, si vous n’êtes pas as dans la maçonnerie, il est conseillé de faire appel à un professionnel en la matière. Néanmoins, si vous souhaitez tenter l’opération, sur ce guide, nous allons vous offrir des conseils afin de réduire efficacement l’encadrement de votre fenêtre.

Conseil n° 1 : Équipez-vous de bons matériels

Réaliser soi-même les travaux de maçonnerie c’est bien, mais avec de bons matériels c’est encore mieux. Aussi, pour réussir le travail de réduction de l’encadrement d’une fenêtre, vous devez bous munir de quelques matériels nécessaires.

Pour commencer, vous devez avoir de parpaings d’au moins 20 cm. Aussi, la possession d’un mortier prédosé, d’un additif ainsi que de planches de coffrage reste essentielle. Par ailleurs, un mastic-colle polyuréthane et de cales plates menuiseries pourront vous servir lors de l’opération. Pour finir, avant de lancer dans tout travail de maçonnerie, assurez-vous de disposer ces équipements suivants : mètre, équerre, fausse-équerre, niveau à bulle, règle de maçon, massette, burins, perfo-burineur, seau, taloche, serre-joints, lunettes, gants et masque de protection, etc.

Conseil n° 2 : Optez pour de parpaings de haute qualité

Il est à savoir que la réduction de votre fenêtre nécessite la mise en place de parpaings qui vont représenter jusqu’à un tiers de l’ouverture. Ces parpaings vont vous servir à faciliter la pose du nouveau cadre vu que vous devez installer de blocs en mortier de ciment à empiler. Ainsi, pour une installation solide, il est conseillé de miser sur de parpaings de première qualité étant donné que ceux-ci vont garantir la solidité de votre ouverture. Pourtant, ces équipements se déclinent en de nombreux modèles, ce qui ne facilite pas le choix. Alors, si vous avez du mal à trouver le modèle qu’il vous convient, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel en la matière.

Conseil n° 3 : Bien placer les parpaings

Lors de la mise en place des parpaings, vous devez les déposer l’un après l’autre sur un lit de mortier d’environ 2cm. N’oubliez pas également de toujours contrôler leur horizontalité ainsi que leur alignement par rapport à la face interne ou externe du mur.

Par ailleurs, il est important de bien s’assurer que l’extrémité des parpaings soit décalée d’au moins 10 cm avec les joints. Aussi, pour une mise en place bien réussie, il est recommandé de tapoter avec la massette afin que chaque parpaing puisse s’asseoir parfaitement dans son lit de mortier. S’il le faut, faites retailler les parpaings pour qu’ils puissent prendre facilement place dans leur emplacement.

Conseil pratique de bricoleur

Éviter de sceller au mortier sur du plâtre. Ainsi, pour égaliser le haut du mur d’allège, il est à recommander de le surfacer à la meuleuse qui est équipée d’un disque diamanté.

Si vous n’arrivez pas à réaliser tout seul l’opération, il est judicieux de faire appel à un spécialiste en maçonnerie afin d’éviter les mauvaises surprises.

Catégories : Fenêtres